Accueil » Salle de presse » Autovision » AUTOVISION Poids Lourds » Portes Ouvertes : le métier de contrôleur technique

Accueil

Contacts référents

Portes Ouvertes : le métier de contrôleur technique

250 recrutements par an dans le réseau
Le recrutement dans la filière du contrôle automobile et poids lourd est tendu. Le contrôleur technique est connu pour sa fonction mais peu le voit spontanément comme une voie professionnelle à suivre.
Lors de la Semaine des Services de l’Automobile et de la Mobilité, du 28 janvier au 4 février, AUTOVISION veut y remédier en ouvrant les portes de 2 de ses centres VL et d’un centre PL, en Ile de France et à Bordeaux. Ils dévoileront aux jeunes en phase d’orientation les spécificités insoupçonnées de ce métier et ses perspectives d’avenir sous l’ère de la technologie digitale.

2301 av ssamLes équipes de formation et la direction du Développement informatique se mobilisent dans 3 centres pour expliquer le métier et donner toutes les clés pour le pratiquer. Le parcours en immersion ne sera pas seulement initiatique mais exclusif avec la démonstration du métier version 4.0 qui deviendra réalité dans le réseau cette année.

 

Sur les traces du contrôleur technique 

Les visiteurs assisteront à la réalisation d’un contrôle technique en conditions réelles. Ils pourront se projeter sur le quotidien d’un contrôleur et comprendre l’importance de son métier. Dans sa mission de sécurité routière, il veille au bon entretien des organes de sécurité d’un véhicule. Sa mission de sécurité environnementale s’assure du respect des seuils tolérables des émissions polluantes.

 

Parcours de formation

Autodidact, l’organisme de formation d’AUTOVISION, expliquera le niveau d’études requis et les formations à suivre pour obtenir et renouveler son agrément de contrôleur. Il présentera sa plateforme digitale, boite à outils qui concentre toutes les informations pratiques de la formation du contrôleur technique et des modules pour gérer son propre parcours.

« Une fois que le candidat a décidé de devenir contrôleur technique, Autodidact et AUTOVISION interviennent comme des facilitateurs. Nous l’accompagnons à chaque étape de son parcours, sa formation initiale et continue, son premier job, la gestion administrative de sa carrière… », Laurent Bizet, Directeur Autodidact.

 

Contrôleur technique 4.0

249FouchaMuyard CommLC AutoVision 21 02 2017AUTOVISION revisite le métier et les jeunes présents aux Portes Ouvertes assisteront à une avant-première.

Ils verront à l’œuvre le contrôleur technique version 4.0 qui pilotera ses opérations de contrôle à partir de lunettes connectées 3D immersives avec assistance augmentée. Au stade final de la phase expérimentale, le dispositif AUTOVISION arrivera dans son réseau courant 2023… Une première nationale, voire internationale ! 

Les visiteurs repartiront des Portes Ouvertes avec tous les conseils et informations utiles pour devenir contrôleur technique et intégrer le programme AUTOVISION, marque française et seul réseau 100% dédié au contrôle technique. Il garantit à la fois la formation des contrôleurs affiliés et la qualité de leurs contrôles durant toute leur vie professionnelle.

Ceux qui ne pourront se déplacer auront l’option des réseaux sociaux pour découvrir le métier à travers une vidéo d’animation en motion design didactique qui circulera sur Facebook, Instagram et LinkedIn pendant la Semaine des Services de l’automobile et de la mobilité, du 28 janvier au 4 février.

 

Contrôleur technique : le plein emploi

Chaque année, le réseau AUTOVISION recrute au moins 250 contrôleurs. Les opportunités d’embauches couvrent toute la France. Elles sont pour ceux qui veulent un emploi à proximité de chez eux comme pour ceux qui souhaitent changer de région.

« Le potentiel de recrutements est à la hauteur des besoins du marché. En 2022 en France, plus de 21 millions de contrôles techniques ont été effectués, sachant qu’un contrôleur en réalise en moyenne 1 614 par an. Le parc vieillissant, dont l’âge moyen atteint 11 ans (12,2 ans pour le parc contrôlé) fait progresser le nombre annuel de visites avec un manque permanent de 1 000 contrôleurs », Bernard Bourrier, PDG des réseaux AUTOVISION VL et PL.

Pour de nombreuses années encore, sous l’effet de la courbe des âges et des départs à la retraite massif,