La FIPEC s’associe à la démarche collective inédite des Fédérations industrielles françaises : La Fabrique de l’Avenir

Les fédérations professionnelles, dont la FIPEC, ont décidé d’agir ensemble pour porter l’industrie au cœur du débat et provoquer une prise de conscience des Français et des candidats à l’élection présidentielle, par une mobilisation collective sans précédent.

 

Pesant environ 5 milliards de chiffre d’affaires, les industriels représentés à la FIPEC, composée de 5 syndicats sectoriels, sont au cœur de la chaine de valeur industrielle. Les peintures, enduits, vernis, encres d’imprimerie, colles et mastics, couleurs pour artistes et produits pour la préservation du bois, sont présents dans de nombreux processus de production et contribuent à la valorisation des bâtiments, matériaux et objets du quotidien.

Avec des produits à haute valeur ajoutée, de nombreux débouchés, les industries représentées au sein de la FIPEC incarnent les messages de la Fabrique de l’Avenir. Elles participent aux contributions positives portées par le mouvement collectif des industriels sur des préoccupations proches des Français : emploi, santé, formation, environnement, mobilité, innovation…

Pour lancer cette démarche inédite, les fédérations industrielles prennent la parole avec un Manifeste qui témoigne de la motivation et du rôle moteur des industries françaises, porteuses de solutions pour notre pays.

 

« La FIPEC est partenaire de la Fabrique de l’Avenir car elle traduit l’état d’esprit des entreprises adhérentes de nos syndicats. Nous nous inscrivons dans ce mouvement dynamique d’envergure qui veut démontrer l’attractivité de l’industrie et transmettre son enthousiasme à construire durablement l’avenir du pays », Jacques Menicucci, Président de la FIPEC.

« Il n’y aura pas d’économie forte, ni de société forte, sans industrie forte. Avec la Fabrique de l’Avenir, nous souhaitons redonner sa place à l’industrie en France et dans le cœur des Français. Notre ambition s’inscrit dans la durée et doit faire évoluer durablement l’image de l’industrie. Il s’agit de porter collectivement le récit positif dont l’industrie a besoin », Philippe Darmayan, Président du GFI, le Groupe des Fédérations Industrielles et porte-parole de La Fabrique de l’Avenir.

 

Contact

Page LinkedinPage TwitterPage Youtube